Les maisons de repos s’organisent pour faire face à la canicule

Actualités

Catégorie Actualités
Les maisons de repos s’organisent pour faire face à la canicule
Les maisons de repos s’organisent pour faire face à la canicule

Tandis que les thermomètres s’emballent en Belgique comme dans une bonne partie de l’Europe, les maisons de repos prennent plusieurs dispositions pour faire face à la canicule et protéger les résidents. Entre menus modifiés, boissons rafraîchissantes et interdiction de se mettre au soleil, les maisons de repos gèrent la vague exceptionnelle de chaleur qui se manifeste cette année de manière particulièrement précoce. 

 

Pour faire face à la canicule, plusieurs actions coordonnées sont entreprises en maisons de repos dans le cadre d’un plan canicule. En effet, depuis quelques années que les températures estivales ne cessent de grimper, un plan canicule a vu le jour. Il est systématiquement déclenché à partir de 3 nuits consécutives à plus de 18° et de 3 jours à plus de 28°. Avant même le déclenchement du plan, les maisons de repos se préparent à l’arrivée des grosses chaleurs et se mettent déjà en état de pré-alerte avec une série de mesures préventives comme un passage régulier en chambres avec des boissons et du thé et l’isolement des fenêtres.

Quelles sont les mesures adoptées avec le plan canicule ? 

Parmi les premiers changements opérés dans le cadre du plan canicule, figurent la gestion des menus et des activités quotidiennes. En effet, lors de très fortes chaleurs, il est recommandé de privilégier des menus légers comprenant davantage de fruits et légumes ainsi que des laitages comme des yaourts et du fromage blanc. Certains fruits comme la pastèque et le melon permettent de compenser agréablement et efficacement les pertes en eau et de varier les apports d’hydratation.  La production accentuée de sueur due à la chaleur engendre une perte en eau et en sels minéraux qui doit absolument être compensée et exige ainsi une adaptation des régimes alimentaires.

Particulièrement avisés et formés aux risques de la canicule pour les personnes âgées, les professionnels des maisons de repos connaissent parfaitement les priorités pour protéger les résidents. On veille à ce qu’ils s’hydratent suffisamment et régulièrement. Glaces,fruits frais et yaourts sont à l’ordre du jour des maisons de repos de Belgique lorsqu’il fait très chaud.

Lorsque de fortes chaleurs sont annoncées, on modifie également le programme de la journée au sein des maisons de repos des régions concernées. Ainsi, les sorties et activités de plein air se font plus tôt le matin, avant les grosses chaleurs et les résidents ont l’interdiction formelle de s’exposer au soleil. Certains établissements disposent des tentures aux fenêtres, afin de conserver les pièces au frais et d’empêcher le maximum de chaleur de pénétrer à l’intérieur. Des boissons rafraîchissantes comme des thés glacés sont régulièrement distribuées aux résidents. En effet,il est important de rappeler que chez les personnes âgées la sensation de soif est généralement différée et parfois même inexistante. Les mécanismes pour réguler la température du corps fonctionnent également moins bien avec l’âge. Il est donc impératif de boire régulièrement sans attendre d’avoir soif. 

 

Quelles sont les précautions à prendre en cas de canicule ? 

 

Rappelons que les médecins recommandent de boire environ 1,5 litres par jour, à température ambiante, pour ne pas épancher trop rapidement sa soif. Il est également recommandé d’éviter l’alcool qui favorise la déshydratation. On peut diversifier les apports en liquide avec des soupes, des sirops très dilués, des compotes de fruits et même des sorbets, des jus de fruits ou des fruits riches en eau. Si les établissements pour personnes âgées sont en alerte canicule et connaissent bien les précautions à prendre, les dangers sont accrus pour les personnes âgées isolées à leur domicile. Il est impératif que les proches aidants veillent rigoureusement à ce que la personne s’hydrate régulièrement, s’habille légèrement et isole les fenêtres de son domicile. Des visites régulières ou des coups de fil pour s’assurer que la personne boit et que tout va bien sont indispensables. Le risque est d’autant plus grand lorsque la personne est dépendante ou atteinte de démence et l’entourage devra être particulièrement vigilant. 

 

Découvrez ici la fiche conseils de Retraite Plus en cas de fortes chaleurs

 

 

 

Rédaction : Rachel Gaillard
19 juin 2022

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée