L’union fait la force dans la recherche contre la maladie d’Alzheimer ! L’union fait la force dans la recherche contre la maladie d’Alzheimer !
12/02/2014 13:02 Aucun commentaire


Les 10 plus grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux viennent de signer un pacte de coopération au sujet de la recherche contre Alzheimer- et le diabète-  Voici une raison de plus d’espérer parvenir rapidement au développement d'une thérapie efficace, capable d'enrayer cette maladie neurodégénérative qui frappe actuellement 160 000 malades en Belgique, et 36 millions de personnes à travers le monde...

Cet espoir supplémentaire nous vient de l'Institut Américain de la Santé (NIH). Il vient d'annoncer ce mardi 4 février 2014, l'union des 10 géants de l'industrie pharmaceutique suivants :

Les deux rivaux américains Merck et Pfizer, AbbVie, Bristol-Myers Squibb, Biogen Idec,  Johnson & Johnson, Lilly, le britannique GlaxoSmithKline, le japonais Takeda et le français Sanofi.

Une coopération internationale avec un budget de 230 millions de dollars sur 5 ans.

"Il faut unir nos forces pour mieux comprendre le puzzle complexe de ces maladies et accélérer notre capacité à apporter de nouveaux traitements aux patients", explique dans un communiqué le docteur Elias Zerhouni, en charge de la recherche et du développement pour le laboratoire français Sanofi. (Source: RTBF.be)

On note également la participation de huit Organisations Non Gouvernementales dans ce nouveau partenariat nommé AMP "Accelerating Medicines Partnership".

A savoir, l’Association American Diabetes, Lupus Foundation of America, Foundation for the NIH, Geoffrey Beene Foundation, PhRMA, Rheumatology Research Foundation, USAgainstAlzheimer’s.

Désormais, ces dix laboratoires pharmaceutiques ainsi que l'Institut Américain de la Santé (NIH) en charge de la recherche biomédicale, vont  partager leurs scientifiques respectifs et mettre en commun leurs bases de données.

De même, ils s'engagent à ne pas développer leur propre médicament à partir des découvertes obtenues dans le cadre de ce projet avant qu'elles n'aient été rendues publiques, conformément aux termes de l'accord signé.

Objectif : Identifier des biomarqueurs importants pour développer de nouvelles thérapies.

Une coopération qui s’imposait depuis longtemps tant les moyens requis sont fastidieux et les enjeux colossaux.

Ainsi, dernièrement le professeur Philippe Amouyel, directeur de recherche à l'INSERM et spécialiste d'Alzheimer, insistait sur l'urgence de mettre en commun toutes les compétences scientifiques à travers le monde.

Parlant de "coopération" et non de "compétition". Il expliquait que chaque essai coûte entre 200 et 600 millions d'euros. Or actuellement, une centaine d'essais sont en cours.*

De son côté, le professeur Francis S. Collins, directeur du NIH résume clairement la situation qui prévaut sur le plan international dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer :

 «Aujourd’hui, nous investissons beaucoup de temps et d’argent dans des approches qui nous conduisent régulièrement à l’échec alors que les patients et les familles attendent.»  Avant de conclure à juste titre : "Il est temps pour nous d’adopter de nouvelles approches et de travailler ensemble pour augmenter nos chances de succès ».

*A ce sujet, lire également notre article: http://www.retraiteplus.fr/sante/maladie-alzheimer/en-savoir-plus-sur-le-point-de-vue-d-un-specialiste-d-alzheimer-le-professeur-amouyel

Partager

 Commentaires :

 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de repos?