Quoi de neuf dans les maisons de repos belges ? Quoi de neuf dans les maisons de repos belges ?
08/08/2013 14:29 Aucun commentaire


Le leader des maisons de repos belges « Senior Living Group » passe aux mains du géant français MEDICA… La 6ème réforme de l’état placera les maisons de repos sous la houlette des régions et des communautés, enfin le nombre de place a considérablement augmenté dans les maisons de repos et de soins pour répondre aux besoins croissants des personnes âgées dépendantes. Voici ce qu’il faut retenir de cette actualité en Août 2013…

C’est officiel, le groupe français MEDICA vient d’acquérir les 47 maisons de repos de SENIOR LIVING GROUP, soit une capacité d’accueil de 5500 lits, essentiellement répartis en Flandres et à Bruxelles, mais également présents en Wallonie.

Les 3600 employés qui y travaillent seront vraisemblablement maintenus dans leurs fonctions, notamment le personnel de direction car, selon le communiqué de MEDICA, depuis 2005  «cette équipe  a démontré sa capacité à développer Senior Living Group, aussi bien par croissance organique qu’externe, en maintenant un haut niveau de qualité de service.»

Une opération commerciale réalisée dans le cadre d’un marché belge jugé « favorable » et qui intervient par ailleurs dans un contexte de grandes réformes y compris dans le domaine des maisons de repos  puisque celles-ci seront désormais sous la houlette régionale et non plus fédérale.

Or cette communautarisation des maisons de repos  laisse de nombreuses personnes sceptiques parmi les responsables des fédérations d’institutions hospitalières et des maisons de repos privées qui souhaitent voir l’INAMI conserver toutes ses prérogatives dans ce domaine : « Nous trouvons que l’administration INAMI fonctionne bien. Elle a fait ses preuves et  a permis de faire évoluer les maisons de repos, en préparant et en estimant les besoins».

Actuellement, la Belgique dispose d’une capacité d’accueil de 68 377 lits en maison de repos et de soins, soit une augmentation spectaculaire de 360% au cours de ces seize dernières années -En 1996, on recensait 18 871 places-

 C’est notamment au sein des maisons de repos médicalisées – et non classiques- que cette expansion s’est réalisée, répondant ainsi à un besoin croissant de la part de personnes âgées dépendantes d’intégrer des établissements offrant une bonne prise en charge médicale.

Néanmoins, qui dit dépendance lourde, dit obligatoirement encadrement suffisant et équipement à la hauteur. Ce qui a nécessairement une incidence sur le coût journalier.

Celui-ci est estimé à 1 361 € par mois en moyenne. Et dépasse donc pour 60% des résidents, les revenus mensuels. Il reste néanmoins très en deçà des tarifs pratiqués en France –aux alentours de 2000 euros selon la région- ce qui explique pourquoi tant de retraités français n’hésitent plus à franchir la frontière belge pour s’installer dans une maison de repos jugée plus abordable.

Là encore, des écarts de prix subsistent selon les régions, comme le souligne la ministre wallonne de l’Action sociale, Eliane Tilieux : « Le prix journalier en Wallonie est le plus bas de Belgique : 37,26 € en Wallonie, 45,50 € à Bruxelles et 48,70 € en Flandre» (Source : L’avenir.net)  avant d’annoncer qu’une mise aux normes des infrastructures doit entrer en vigueur dès 2015. « Il y a beaucoup de chantiers en cours en Wallonie en ce moment à cause de ça» explique la ministre. Tous visent une meilleure qualité de services, davantage d’encadrement et plus de confort…

 

 

Partager

 Commentaires :

 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de repos?
Inscription à la newsletter :